Vers un temps de travail choisi

Une politique temporelle pour favoriser le complément horaire

Un premier projet, initié par CREATIV', a été mis en œuvre, de novembre 2013 à avril 2016, avec l'appui de l’État et des fédérations professionnelles. Il visait à sécuriser les parcours professionnels d'un public fragilisé : les femmes à temps partiel subi résidant en zones rurales et ayant un projet professionnel dans les secteurs des services aux personnes ou de la propreté.

Le travail engagé a mis en avant des coopérations qui ne vont pas forcement de soi entre les entreprises, associations et collectivités. Les rencontres, les échanges ont permis de construire un sens commun, de modifier les représentations de chacun et de travailler efficacement.

CREATIV' et ses partenaires ont donc décidé poursuivre la démarche. C'est l'objet de ce nouveau projet, "vers un temps de travail choisi" dans le cadre d'une démarche de gestion territorialisée des emplois et des compétences.

Ce projet s'inscrit également dans le cadre :

  • De la modification des règles relatives au temps partiel (loi relative à la sécurisation de l'emploi, de juin 2013)
  • Du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale de mars 2015 avec un principe transversal, celui de l'accompagnement des publics fragilisés pour l'accès aux droits et à l'emploi,
  • Des circulaires ministérielles concernant l'exemplarité de l’État au regard du développement durable dans le fonctionnement de ses services et de ses établissements publics ( 3 décembre 2008 et du 6 novembre 2013) 
  • Et des démarches de responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Les finalités de ce projet sont les suivantes:

  • Le développement des prestations de nettoyage en journée : en effet,  l'organisation des temps de travail privilégie actuellement le fractionnement des temps de travail et les horaires décalées. CREATIV' travaille étroitement avec le FARE Propreté et les commanditaires de prestations de nettoyage pour développer les prestations en journée ;
  • La possibilité pour les salariées du secteur de l'entretien de travailler dans le service aux personnes et inversement. Le développement des prestations de nettoyage en journée devrait favoriser une meilleure articulation avec les prestations d'aide à domicile ;
  • L'amélioration de la mobilité des salariées, si on veut leur permettre d'augmenter leur temps de travail. Pour ce faire, une collaboration est engagée avec la Plate-Forme de mobilité portée par la Mission Locale ;
  • La mise en œuvre, en zone rurales, d’une VAE collective à destination des salariés à temps partiel contraint. Pour ce faire une collaboration est engagée avec le CRCP et le DAVA ;
  • L'amélioration de l'accès aux droits (emploi, santé, famille, formation...) des femmes à temps partiel contraint en partenariat avec le CIDFF (Centre d'informations des femmes et des familles), la DIRECCTE UD 21, la DDFE, la CAF, la CPAM, France Victimes, Pôle Emploi, le Conseil départemental et avec le soutien des représentants départementaux du Défenseur des droits.

Préfet Bourgogne Franche-ComtéLogo Direccte Bourgogne-Franche ComtéDijon MétropoleFare PropretéFEP Région Grand-EstCommunauté de Communes des Plaines DijonnaiseLogo Communauté de Communes Auxonne-Pontailler-Val de SaoneLogo Département de la Côte d'Or
FédésapARS Bourgogne Franche-ComtéLogo CressUGAP
Gourpe La PosteGroupe SebCIDFF Côte d'Or

Les autres projets du LAB'Compétences

Nos partenaires financeurs